Famille Gagnon du Québec


Dernière mise à jour de la page: 15 mai 2012.

Selon l’Association (3), les trois frères Gagnon, fils de Pierre Gagnon et Renée Roger sont à l’origine d’un vaste nombre de Gagnon d’aujourd’hui, une des familles plus nombreuses au Québec. Notre famille descend des trois fils.

Sur cette page, les noms en gras sont des ancêtres directs de notre lignée et qui sont décrits ici dans le texte. Des hyperliens vous réfèrent à d’autres pages de familles de mon site.

La lignée est la suivante:

Barnabé Gagnon, n. env. 1550? --- m. --- Françoise

|

Pierre Gagnon, n. env. 1580? --- m. --- Renée Roger

|          |          |

Mathurin Gagnon, né 1606 --- m. --- Françoise Godeau & Jean Gagnon (lien à Caron, Crevel, et Bolduc) & Pierre Gagnon (lien à Devarieux, Gamache, Fortin Bellefontaine, Cloutier, Caron, Bernier, Morneau, et Langlois)

|

Joseph Gagnon, né env. 1665? --- m. --- Marie Cloutier (descendante de Morin)

|

Joseph Gagnon, né env. 1705?-- m. --- Marie-Josephte Pepin (descendante de Lepage)

|

Joseph Gagnon, né env. 1735? --- m. --- Marie Geneviève Morin

|

Antoine Gagnon, né env. 1775? --- m. --- Madeleine Fradet (descendante de Langlois)

|

Norbert Gagnon, né env. 1820? --- m. --- Marie Morissette

|

Norbert Gagnon, né env. 1860? --- m. --- Marie-Anne Morissette

|

Antonio
Marcoux --- m. --- Anne-Marie Gagnon, née env. 1895

|

André Marcoux, né 1933 --- m. --- Huguette
De Rome

|

France Marcoux, née 1961 --- m. --- Douglas J.
Graham

|

Camille et Stéphanie Graham

Barnabé Gagnon, né env. 1550?


Le site de l’Association (3) indique que les parents de Pierre sont
Barnabé Gagnon et Françoise.

Pierre Gagnon, né env. 1580?


Le site de l’Association (3) nomme deux fils de Barnabé:


1) Olivier.


2)
Pierre Gagnon. Le BMS2000 indique que les parents de Mathurin sont Pierre Gagnon et Renée Voyer. Le site de l’Association de la famille Gagnon (3) indique cependant que son nom serait Renée Roger. Vers 1597 il l’épousa à Tourouvre. Pierre est décédé avant son épouse puisque la source (3) indique que sa veuve vivait avec ses enfants.

Frères Gagnon, nés 1606-1616


Selon l’Association (3), les enfants de Pierre Gagnon sont nommés ci-dessus. Les trois frères Gagnon (ainsi qu’un cousin, peut-être un cousin éloigné, Robert Gagnon) sont à l’origine d’un vaste nombre de Gagnon d’aujourd’hui, une des familles plus nombreuses au Québec. Tous les enfants sont nés au lieu dit La Gaignonnière, près de Tourouvre, en Perche, France.


1) Marguerite Gagnon, née en 1658. Elle se marie à Éloi Tavernier en France et immigre en Nouvelle-France avant 1640. Ses frères la suivront.


2) Louis ou “Louys”, né en 1604. Il se marie en 1633 en France (3).


3)
Mathurin Gagnon, né en 1606. “Comme tous ses frères et soeurs, [il] a été baptisé à l'église Saint-Aubin, à Tourouvre” (3). Au site de l’Association voir une photo de l’église, qui existe encore, ainsi qu’une photo de la maison où il est né. Avec ses frères ils s'établlssent en la côte de Beaupré, entre le Château-Richer et Sainte-Anne. Son frère Jean se marie en juillet 1640 et on présume que les trois frères émigrent ensemble avant cette date.

Mathurin était le dernier des trois frères à marier. Dans le BMS2000 (1),
Mathurin Gagnon (Pierre & Renée Voyer [sic]) s’est marié le 30 septembre 1647 à Québec, paroisse Notre-Dame, à “Françoise Godeau” (François Godeau & “Jeanne Jehanne” [ne semble pas possible; il reste à vérifier le nom dans une autre source…]). Il était alors âgé de 41 ans, son épouse avait 12 ou 13 ans.

Mathurin décède en avril 1690 à Château-Richer (3).


4)
Jean Gagnon, né en 1610. En juillet (le site indique le 19 et le 29) 1640, à Québec, il se marie à Marguerite Cochon (3). Ils ont eu 10 enfants. Il décède en environs 1670 (3). Un de leurs enfants est:

1.
Marguerite Gagnon. Le BMS2000 (1) note le mariage le 16 novembre 1661 à Château-Richer (paroisse La Visitation-de-Notre-Dame) entre Jean Caron (Robert Caron & Marie Crevel) et Marguerite Gagnon (Jean & Marguerite Cochon). Le BMS2000 a aussi leur contrat de mariage. Une fille de ce couple fut:

i.
Louise Caron. Le PRDH (4) note le mariage le 3 juin 1697 à Ste-Anne-de-Beaupré entre Louis Bolduc (Louis & Élisabeth Hubert) et Louise Caron (Jean Baptiste Caron & Marguerite Gagnon).


5)
Pierre Gagnon, né en 1616. Il se marie le 14 février 1642 à Québec, à Vincente Devarieux (3). Ils ont eu 10 enfants. Il décède en environs 1699 (3). Un de leurs enfants fut:

1.
Pierre Gagnon. Le BMS2000 (1) a un mariage en 1669 [sic] à Château-Richer (paroisse La Visitation-de-Notre-Dame). Les époux sont Pierre Gagnon (Pierre & Vincente Devarieux) et Barbe Fortin (Julien Fortin & Geneviève Gamache). Le BMS2000 a aussi leur contrat de mariage, en date de 6 février 1669 devant le notaire C. Auber, entre Pierre Gagnon (Pierre & Vincente “Desvarieux” [sic]) et “Barbe Fortin Bellefontaine” (Julien Fortin Bellefontaine & Geneviève Gamache). Un de leurs enfants fut:

i.
Alexandre Gagnon. Le BMS2000 (1) a un mariage le 26 août 1711 à Ste-Anne-de-Beaupré, Montmorency. Les époux sont Alexandre Gagnon (Pierre & Barbe Fortin) et Angélique Caron (Robert Caron & Marguerite Cloutier). Le BMS2000 a aussi leur contrat de mariage. Un de leurs enfants fut:

a.
Prisque Gagnon. Le BMS2000 (1) a un mariage le 3 février 1739 à L’Islet-sur-Mer (paroisse N-D-du-Bon-Secours). Les époux sont Prisque Gagnon (Alexandre & Angélique Caron) et Claire Morneau (François Morneau & Angélique Bernier). Le BMS2000 a aussi leur contrat de mariage; le nom de la femme est “Marie-Claire Morneau”. Leur fille Marie Angélique Gagnon se marie en premières noces à Alexandre Dancose et en secondes noces à Charles Langlois dit St-Jean. Voir la famille Langlois pour plus de détails.


6) Mathurine, mentionnés sur le site de l’Association (3) parce qu’elle vivait avec ses frères en France; naissance inconnue.

Joseph Gagnon, né env. 1665?


Le BMS2000 a 11 baptêmes d’un enfant de Mathurin Gagnon et Françoise (son nom paraît comme Gaudeau, Godas, et Godeau). Je ne les ai pas encore consulté. Les 4 premiers baptêmes sont à Québec de 1650 à 1658 et les suivants à Château-Richer de 1662 à 1674. L’Association (3) note qu’ils ont eu 15 enfants, le dernier baptisé en 1677. Apparemment, c’est la descendance Gagnon de Mathurin qui est la plus nombreuse.

On sait qu’un enfant est le suivant:

Dans le BMS2000 (1), on trouve pour
Joseph Gagnon la fiche de mariage et la fiche du contrat de mariage. Pour le mariage, Joseph Gagnon (Mathurin & Françoise Godeau), s’est marié le 26 janvier 1699 à Château-Richer, Montmorency, paroisse La Visitation-de-Notre-Dame, à Marie Cloutier (Charles Cloutier & Louise Morin).

Joseph Gagnon, né env. 1705?


Le BMS2000 n’a aucun baptême d’un enfant de Joseph Gagnon et Marie Cloutier. On sait qu’un enfant est le suivant:

Dans le BMS2000 (1), on ne trouve pas la fiche de mariage mais la fiche du contrat de mariage est là.
Joseph Gagnon (Joseph & Marie Cloutier), contrat de mariage devant J. Fortier, Montmorency, le 20 novembre 1732 à “Marie-Josephte Pepin” (Antoine Pepin & Rose Lepage).

Joseph Gagnon, né env. 1735?


Le BMS2000 n’a aucun baptême d’un enfant de Joseph Gagnon et une Pepin. On sait qu’un enfant est le suivant:

Dans le BMS2000 (1),
Joseph Gagnon (Joseph & “Marie-Josephte Pepin”) s’est marié le 25 janvier 1762 à St-François-de-la-Rivière-du-Sud, Montmagny, paroisse St-François-de-Sales, à “Marie-Geneviève Morin” (Jean-Baptiste Morin & Agnès Mercier).

Antoine Gagnon, né env. 1775?


Le BMS2000 n’a aucun baptême d’un enfant de Joseph Gagnon et Geneviève Morin. On sait qu’un enfant est le suivant:

Dans le BMS2000 (1),
Antoine Gagnon (Joseph & Geneviève Morin) s’est marié le 19 avril 1803 à St-François-de-la-Rivière-du-Sud, Montmagny, paroisse St-François-de-Sales, à “Madeleine Fradet” (ex-conjoint d’Ignace Doiron [sic]; ses parents ne sont pas indiqués). On trouve la fiche du premier mariage de Madeleine est on voit que le nom de son mari est en fait Ignace Dorion (Armand & Angélique Gagnon) qui s’est marié le 27 mai 1801 à St-François-de-la-Rivière-du-Sud, Montmagny, paroisse St-François-de-Sales, à Madeleine Fradet (Augustin Fradet & Marie-Louise Langlois). Pour la famille de Madeleine, voir le chapitre sur les Langlois.

Norbert Gagnon, né env. 1820?


Le BMS2000 n’a aucun baptême d’un enfant d’Antoine Gagnon et une Fradet. On sait qu’un enfant est le suivant:

Dans le BMS2000 (1),
Norbert Gagnon (Antoine & Madeleine Fradet) s’est marié le 12 août 1845 à St-Isidore, Dorchester, à “Marie Morissette” (François Morissette & Rosalie Roy). On présume que Norbert est né env. 1820.

Norbert Gagnon, né env. 1860?


Dans le BMS2000 (1), on trouve 8 baptêmes d’enfants de Norbert Gagnon & “Marie Morisset” [sic, dans tous les cas]. Les 7 premiers, de 1846 à 1863, sont baptisés à St-Bernard, Dorchester, et le dernier en 1868 à Lac-Etchemin, Dorchester. Je ne les ai pas encore consulté.

Un des enfants, de naissance inconnue, mais env. 1860, fut
Norbert Gagnon. Selon (1), Norbert Gagnon (Norbert & Marie Morissette) s’est marié le 12 août 1891 à St-Henri, Lévis à “Anna Morissette” (François-Xavier Morissette & Jessie Carter). Anna était la petite-nièce de Marie Morissette, sa belle-mère.

André Marcoux nous fournit quelques souvenirs de son grand-père; quoique son nom est noté dans le registre de mariage de Antonio comme Norbert Gagnon, André l'a connu comme "Joe Gagnon". Norbert a participé dans la ruée d'or et est allé au Klondike. Dans le registre de mariage de leur fille Anne-Marie en 1915, ses parents sont notés comme "Norbert Gagnon et Marie-Anne Morissette de Dawson", laissant supposer qu'ils étaient (ou qu'il était?) toujours au Yukon (ils n'étaient pas présents au mariage). Ils ont eu au moins un enfant au Klondike mais son épouse l'a laissé là-bas.

Il a perdu un oeil dans un accident avec un pépite d'or. Il a apparemment trouvé de l'or puisqu'il avait de l'argent; il a payé l'école et le pension de ses enfants chez Blouin. Il était tout petit en grandeur. Il avait des dentures en or (que son petit-fils André recevait à son décès et qu'il avait vendus pour l'or!).

André Marcoux ne l'a vu que quelques fois seulement. Norbert a fini ses jours dans l'Hospice Nazareth (sur la rue Des Glacis); par coïncidence, Wilfrid Marcoux y était en même temps.

Le trajet de Marie-Anne Morissette est moins clair. Elle semble avoir abandonné ses enfants. Norbert est venu à Québec avec les trois filles (et les garçons?) et il les a laissées en pension chez Hector Blouin, au Couvent Saint-Roch (vers 1911 si Anne-Marie avait environ 12 ans). Marie-Anne a passé un certain temps à Lewiston, Maine et ensuite elle a déménagé à Bremerton, Washington (on ne sait pas pourquoi cet endroit en particulier) où elle louait des chambres avec une amie, près d'une fabrique d'obus. Elle a anglicisé son nom pour Annie Morris. André Marcoux se souvient d'avoir rencontré une seule fois sa grand-mère ("une belle femme"), quand elle est allée au lac Sergent durant une de ses rares visites au Québec. Elle parlait très bien français mais le "cassait" un peu, après tellement de temps à l'extérieur du Québec.

Elle est décédée (les années 50 ou 60) à Bremerton, WA. Une personne de la famille Gagnon de Québec fut désignée pour y aller afin de représenter la famille aux funérailles. Ce fut Thérèse qui est allée; c'était une grande aventure pour elle, n'ayant jamais fait un tel voyage auparavant. Sur Ancestry.com en 2012, je ne trouve aucune trace d’Annie Morris ni Annie Marcoux ni Annie Morissette à Bremerton.

Anne-Marie Gagnon, né env. 1895


Le BMS2000 n’a aucun baptême d’un enfant de Norbert Gagnon et Marie-Anne Morissette. Selon (2), les enfants furent (ordre inconnu; probablement incomplet):


1)
Anne-Marie Gagnon, née vers 1895 (elle avait 70 ans à son décès). Anne-Marie avait environ 12 ans quand son père l'a amené à Québec (de Dawson?). Antonio Marcoux s'est marié le 7 juin 1915 à l'Église Saint-Roch de Québec à Anne-Marie-Louise Gagnon ("Anne-Marie"), fille de Norbert Gagnon et Marie-Anne Morissette. Le répertoire de mariages de St-Roch confirme le mariage (voir eMarcouxNet). Ils étaient à ce moment-là, tous les deux de la paroisse de Saint-Sauveur. Anne-Marie était mineure au moment du mariage et a dû produire une lettre de consentement de son père, datée le 16 mars 1914 (ses parents, au moins son père, était au Yukon).

Après le décès d'Antonio Marcoux, Anne-Marie s'est mariée en deuxièmes noces à Jules Antoine Blouin. La fiche de mariage (1) indique le mariage entre “Jules Blouin” (François-Xavier & Irma Samson; ex-conjointe Thérèse Blais) et “Anna Gagnon” (Albert [sic] & “Anne Morissette”; ex-conjoint Antonio Marcoux); le 21 juillet 1956 à Québec, paroisse de Notre-Dame.

Jules Antoine était un vieux ami de la famille; il était le parrain d'André Marcoux. Il était ingénieur de chemin de fer au CNR, avec son copain Alexandre De Rome. Il avait deux filles d'un premier mariage avec Thérèse Blais, marraine d'André Marcoux: Gertrude et Collette. Gertrude s'est mariée à Robert Duchesne qui était le frère de Jacques Duchesne, premier mari de Suzanne Marcoux. Suzanne Marcoux et Gertrude Blouin étaient alors des demi-soeurs (ayant une (belle-)mère en commun) et belles-soeurs (à travers leurs maris)!

Elle est décédée le 30 décembre 1965 et elle est enterrée dans le cimetière St-Charles à Québec avec son mari Antonio Marcoux (observation personnelle).


2) Thérèse. Elle s’est mariée à Alfred Fiset et a eu 11 enfants. Sa famille fréquentait la famille Marcoux et les deux familles étaient assez proches. André ne connaissait cependant que les noms de quelques uns de ses cousins: Julien, Hélène, Madeleine, et Rollande.


3) Alice. Elle s’est mariée à Paul Bédard. Elle jouait très bien le piano. Son mari (sousi de Jacky Gleason!) sifflait très bien. Il était dans l'armée, ayant essayé trois fois de s'enroller. Ils ont eu une fille.


4) Georges. Il est allé à Holyoke, Massachussets où il travaillait comme gardien de nuit à une manufacture de papier de fantaisie. Il n'avait qu'un oeil. Il y a marié en deuxième noces une femme polonaise ou italienne; possiblement il était séparé d'une épouse québécoise? Il revenait au Québec de temps en temps; parfois pour acheter des voitures pour les revendre ensuite aux États-Unis. Il était connu pour prendre le boisson. On ne sait pas s'il avait des enfants. Il est décédé aux États-Unis. En avril 2012 je ne le trouve pas à Holyoke, MA dans Ancestry.com.


5) Henri. Il demeurait à Québec, la rue Saint-Mathias de la Paroisse Sacre-Coeur. Avec la "Tante Fernande", il avait deux enfants, dont Réal. Ils avaient un chalet à Loretteville et parfois ils passaient les dimanches chez la famille d'Antonio Marcoux.

Sources


Il existe une association de famille pour les Gagnon: “Les familles Gagnon et Belzile” (www.gagnon-belzile.com). Voir leur site pour de plus amples informations sur les premiers Gagnon en Nouvelle-France. Le site n’offre pas une base de données généalogique.

Les informations détaillées sur Norbert Gagnon et ses enfants ont été fournies par André et Huguette Marcoux en 1997/1998.

D’autres informations proviennent surtout du BMS2000.

Notes en bas de la Page


(1) BMS2000 de la Société de généalogie de Québec (www.sgq.qc.ca).
(2) Histoire orale de notre famille, d’André et Huguette Marcoux.
(3) Les familles Gagnon et Belzile (www.gagnon-belzile.com).
(4) Programme en recherche et démographie humaine (PRDH): http://www.genealogie.umontreal.ca.